" L'équitation de légèreté par l'éthologie " un livre de Stéphane Bigot

Voilà un livre que j’ai depuis un petit moment maintenant dans ma bibliothèque. Je l’avais trouvé lors d’une de mes visites à Equita’Lyon. 

Aujourd'hui, je me suis décidée à en parler un peu ici. Beaucoup le savent peut-être : je suis une grande adepte du travail à pied et de tout ce qui touche à la nature du cheval. J'essaye de me documenter au maximum pour en apprendre toujours plus. Ce livre a été pour moi comme une évidence. J'adore explorer les méthodes de chacun. 


  •  Qui est Stéphane Bigot ?
Pour commencer, voici une petite présentation de ce monsieur : Stéphane Bigo. Présentation très courte, je le conçois, mais ce doit être un homme très discret puisque toutes ses présentations ne sont que très peut détaillées. 

 
Stéphane Bigo est un cavalier au long court. Il est né en 1937. Il était à la base destiné à devenir notable, mais, il a décidé de prendre une année sabbatique avant de commencer à travailler. Et c’est ainsi qu’il n’a jamais arrêté de voyager, à cheval surtout. Cela fait maintenant 25 ans qu’il voyage à cheval et qu’il apprend aux côté de ces animaux et des gens qu’il rencontre. C'est grâce à ça qu'il voit le monde d'un autre oeil et qu'il apprend à mieux connaître les chevaux.

La plupart de ses voyages sont consignés et relatés dans des livres comme Crinières au vent d’Asie, Crinières au vent indien, etc.

Il possède le monitorat d’équitation et enseigne, depuis 1996, l’équitation éthologique et l’éducation du cheval. Il propose des stages et des suivis de cavaliers à domicile.

Il est basé dans la Drôme, à Crest.  Voici le lien de son site internet : http://www.stephanebigo.com/

  • Les différentes parties du  livre " L’équitation de légèreté par l’équitation éthologique ".
Je vais essayer de vous donner une idée de ce que présente ce livre et de commenter et donner mes impressions au fur et à mesure.


La première partie de ce livre est consacrée aux fondements culturels que l’auteur utilise pour mettre en place sa méthode de travail. 

Il met en évidence différents principes comme ce qu’est l’équitation de légèreté par l’approche éthologique ou encore les questions de la relation avec sa monture et la légèreté. 

Cette première partie est une mine d’informations. Elle m’a permis de faire des liaisons entre bon nombres de principes que je n’avais pas encore tout à fait saisies. Notamment celui du prendre-rendre pour obtenir quelque chose de mon cheval. Ou encore l’importance de savoir utiliser son corps de manière à être compréhensible par son cheval. Une grande quantité de détails que je pensais avoir acquis depuis longtemps, mais qui finalement ne l’était pas. 

Pour ceux qui sont des adeptes du sans-mors, ne vous laissez pas intimider par le fait que tout ce qui est proposé dans ce livre (mis à part les exercices au sol) est fait avec un mors. Un chapitre de cette première partie est dédié aux embouchures et aux entestures (ou ennasures). J’avoue ne pas être tout à fait d’accord avec l’opinion de l’auteur sur le sans-mors. Mais il laisse tout de même une place au sans-mors, bien qu'il ne trouve pas son intérêt là dedans. Mais malgré ça, cette partie m’a énormément intéressée.
 

La deuxième partie du livre est consacrée aux exercices qu’il propose. La chronologie des exercices est telle que l’auteur propose d’abord des exercices à réaliser en liberté pour mettre en place des codes et des bases solides pour ensuite travailler sur des exercices plus précis en longe et en licol ou filet simple, et passer ensuite à la monte. 
 
Pour chaque exercice, un fiche explicative est mise en place. Ces fiches sont très imagées et très bien expliquées. Pour ma part, j’y ai trouvé aussi un grand nombre d’informations quand à certains exercices de bases qui nous posaient problème avec Chicorée. Et c’est aussi un moyen pour moi de trouver des idées, des pistes de travail pour certains exercices que je pensais aborder et pour lesquels, finalement, je ne savais pas par quoi commencer.  

 
Les différents exercices proposés tout au long de ce chapitre sont très inspirés de la méthode Elisabeth de Corbigny. Pourquoi cela m’a marqué ? Tout simplement parce que ces livres feront l’objet d’un prochain article et que j’ai véritablement accroché sur cette méthode, bien que je n’utilise pas tous les exercices proposés.


La troisième partie est la partie sur laquelle j’ai le moins passé de temps. C’est une partie consacrée au débourrage. Elle reprend les désensibilisations nécessaires avant de penser à débourrer son cheval,  des exercices un peu plus particuliers comme monter dans un van et un exemple de procédure de débourrage, entre autre. 

Comme je l’ai dit, je ne me suis pas penchée sur cette partie du livre. Elle ne m’a pas été très utile étant donné ce que je vise avec Chicorée. Mais elle me semble vraiment bien faite et pleine de bons conseils pour quelqu’un qui cherche des réponses et des pistes de travail avec un poulain. Je n’irai cependant pas dire à quelqu’un de se lancer dans un débourrage suite à la lecture de ceci. C’est une étape trop importante de la vie du cheval pour ne pas faire ça dans les règles de l’art. Autant pour le cavalier que pour le cheval.

  • Le livre en lui-même.
Pour faire simple, j’ai trouvé ce livre vraiment très intéressant. La vision que l’auteur a du cheval m’a vraiment plu. Et on peut voir l’expérience que ce dernier a acquise durant ces nombreux voyages à travers le monde. 

Les différents éléments proposés dans le livre permettent aussi de pouvoir composer avec le caractère de notre cheval, tout en donnant au cavalier un cadre sécuritaire pour travailler. Parce que comme le disent l’auteur et Elisabeth de Corbigny, la sécurité avec un cheval est un élément primordial !

De plus, les exercices proposés dans ce livre donnent des bases solides pour pouvoir travailler en « dressage ». Et, cet ouvrage donne une idée de ce qu’est le travail sur l’équitation de légèreté, ou équitation traditionnelle, tout en utilisant des principes de travail à pied et d’équitation dite " éthologique ". Finalement, on peut voir que tout s’imbrique. On fait trop souvent la différence entre les pratiquants de l’équitation dite classique ou traditionnelle et ceux de l’équitation dite " éthologique ". Alors que tous recherchent finalement la même chose : la légèreté et l’harmonie avec le cheval. 

Cependant, j’ai mis beaucoup de temps à finir ce livre. J’ai même dû le lire en plusieurs fois pour pouvoir le terminer.  Pourquoi ? Parce que je suis quelqu’un qui a besoin de temps pour assimiler les choses. J’ai aussi besoin de plusieurs lectures pour comprendre toutes les subtilités de ce qui est proposé. En plus de ça, je n’ai malheureusement plus autant de temps pour me plonger dans un livre sans avoir à stopper ma progression pour faire autre chose. Ce qui explique aussi pourquoi j’ai mis du temps à le lire.

Pour ceux qui sont intéressés par cet ouvrage de Stéphane Bigo, je vous le conseil vivement. Comme dans tout, chacun peut prendre ce qu’il l’intéresse.
 
Ce livre a été réédité en 2013. Deux nouvelles parties ont été ajoutées :
  • Une partie nommée « Conflits et solutions » qui traite des problèmes que l’on peut rencontrer avec notre cheval.  Elle est illustrée avec plusieurs cas.
  • Une partie « Préparer son cheval pour le TREC » qui est un guide dans l’éducation du cheval pour cette discipline.

A ceux qui ont lu ce livre, qu’en pensez-vous ? Et pour les autres, auriez-vous envie de le lire ?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Un mois avec Shamane et Hirondelle - Décembre 2018

Bienvenue petite Hirondelle !